Qui suis-je ?

Après une première vie d’ingénieur informatique chez Thales, voici que ma deuxième vie en tant que Maître-Composteur a commencé. Cette nouvelle vie est beaucoup plus riche, intense et pleine de sens.

L’idée est venue d’une rencontre avec un maître-composteur qui m’a fait découvrir ce métier. Et puis d’un constat : en moyenne, 30% de nos poubelles est compostable, 50% dans la restauration collective ! Quel gâchis de laisser partir cette matière à l’incinérateur. D’autant que composter c’est facile ! Tout le monde peut le faire chez soi. Pas d’usines couteuses à construire, pas de camion pour transporter les matières. Un simple bac au fond du jardin, un peu de savoir-faire et la nature se charge du reste. Bactéries, champignons et une multitude d’insectes en tous genres vont découper, avaler, digérer, transformer cette matière organique. Et tous les jours de l’année. Et gratuitement ! Composter c’est une question de bon sens ! Je voulais le faire savoir.

Et je ne vous ai pas encore parlé du produit obtenu : l’humus. Il améliore la structure d’un sol trop argileux ou trop sableux. Il retient l’eau comme une éponge et en même temps laisse passer l’air nécessaire à la vie du sol. Il va nourrir les plantes grâce aux nutriments qu’il contient et qui vont être rendus disponibles aux plantes au fur et mesure de leurs besoins, et non pas se diluer dans l’eau et partir avec la première pluie, comme c’est le cas avec les engrais.

Alors, qu’est-ce qu’on attend pour composter ?  Contactez-moi !